Paradis fiscal et fiscalité

Paradis fiscal et fiscalité

Le paradis fiscal est de nos jours et depuis fort longtemps déjà, un moyen pour les investisseurs d’optimiser et d’engraisser leur budget. Bien que ce ne soit pas toujours très sain comme business, grâce au paradis fiscal qui existe, et d’ailleurs qui sont nombreux à travers le monde, il est bien naturellement fort possible de contourner les lois et les principes notamment vis-à-vis des questions financières.

Malheureusement, ce genre de démarches ne fait qu’agrandir le fossé qu’il y a déjà entre les riches et les pauvres, car les riches le deviennent encore plus tandis que ceux qui sont dans le besoin perdent encore le peu qu’ils ont.

Paradis fiscal et définition

Un paradis fiscal veut dire quoi au juste ? Il s’agit là d’un pays où les fiscalités sont quasiment nulles ou considéré à un taux extrêmement bas. Et dans un paradis fiscal, on peut y investir autant que l’on le souhaite, sans avoir de comptes à rendre, et bien évidemment, en établissant le minimum de règles possibles, règles qui sont déjà très permissives en elles-mêmes.

Les investisseurs qui décident d’investir leur argent dans un paradis fiscal ne fait qu’aller contre les gains de tout le monde et ne pense en général qu’à son propre avantage.

Paradis fiscal et définition

A présent, voyons quels sont quelques-uns de paradis fiscal accessibles pour les sujets intéressés. Depuis le début de cette année, une nouvelle liste à été mise à notre disposition, et en tête de liste arrive le Botswana, suivi du Brunei, et ensuite le Guatemala. Voici donc les trois premiers et meilleurs choix à faire si l’on cherche un paradis fiscal pour amasser de l’argent sans faire sortir le moindre centime pour la loi. Mais il y a également les Iles Marshall, le Montserrat ou le  Niue.